Nos metiers

Diversité ... Au rtythme des saisons

Élever, récolter, transformer, vendre, accueillir, transmettre.....

C'est tout cela qui nous motive chaque jour dans notre métier

 

Qualité... A savourer

En respectant les rythme des saisons de la montagne, grâce à l’alpage, les foins et les méthodes traditionnelles de transformation, nous vous offrons des fromages en lien avec leur territoire, tout au long de l'année


Proximité... Nous trouver

 Grace à l'accueil et la vente à la ferme et sur les marchés, vous êtes sûrs de faire vivre une agriculture locale et familiale. 


Charte du RÉSEAU bienvenue à la ferme


Petite et grande Histoire...

Le bâtiment de la chèvrerie  a été construit dans les années 1980 et a abrité au départ des vaches laitières. En 2009, pour diverses raisons, l’ancien exploitant décide de vendre sa ferme (bâtiment, troupeau de chèvres et matériel).

 

Installation

Nous avions un profil correspondant aux attentes du cédant… et de l’administration afin de prétendre aux aides « Jeunes Agriculteurs » car titulaires de BTS Agricole et d'une Licence Pro d’Agronomie.

Sylvain a déjà fait ses stages de pré-installation et est fort de son expérience en fabrication de Beaufort d’alpage  (notamment à l’Alpage de Ritord). Audrey a travaillé en syndicat agricole et à la Coopérative laitière de Moutiers. Enfin, nous connaissons bien la vallée et le contexte «économique, social et environnemental ».

Sylvain s’installe d’abord en exploitant individuel le 1er  janvier 2010.  Il achète au cédant le bâtiment, le cheptel et le matériel. Le couple acquiert le logement de fonction attenant.

 

Les premières années

2010 se déroule à nous deux. Fatigués mais confiants, nous n’imaginons pourtant pas l’évolution qu’allait prendre la ferme.

Afin de mieux lier notre produit au terroir, on commence à faire du foin sur Bozel et un peu sur Pralognan. Pour cela, hormis l’investissement dans le matériel spécifique « montagne », nous embauchons un salarié chaque été.

Automne 2011, 1ère demande d’apprentissage. Elle restera un an de plus avec nous car un petit bout de chou pointe son nez en avril 2013.

2014, projet de rénovation la cave de l’alpage de Chapendu pour son intérêt patrimonial et l’affinage des tommes. 

  

Au tour d’Audrey :

En 2015, Sylvain a terminé ses engagements « JA » alors qu’Audrey est toujours à temps plein sur l’exploitation sans réel statut ni rémunération. On se relance alors dans les démarches d‘une installation aidée pour la création d’un GAEC entre époux, avec à la clé des financements pour les projets  d’amélioration de la ferme. Là aussi le montage du projet prendra près de 6 mois (aspects économiques, juridiques et fiscaux). La société est créée le 1er mai 2016 avec comme projets principaux une extension de la chèvrerie pour les jeunes, l’agrandissement et la mise aux normes du magasin et de la fromagerie.

Et nous revoilà repartis pour de nouveaux engagements :

- Etre agricultrice pendant au minimum 4 ans

- Tenir une comptabilité de gestion et respect du plan d’entreprise (volets économique et social)

- Prouver d’un revenu  moyen compris entre 1 et 3 SMIC.

- Respect des réglementations (on est parmi les premiers contrôlés…)

 

juin 2017 : le troupeau de chèvres est attaqué aux portes du village. Désormais les chèvres ne dormiront plus « seules » dehors.  Nous abandonnons certains secteurs trop éloignés ou l’éleveur dort sur place. Cela engendre  du stress et des contraintes d’organisation.

Malgré cette année difficile, elle se termine sur une belle arrivée : une petite bergère nait à l’automne.

2018 : L’apprentissage connait ses limites (salarié absent pendant ses périodes de cours) on embauche donc Emilie « à l’année ».

Poursuite de la demande de rénovation du chalet de Chapendu pour abriter un berger qui pourra ainsi rester avec les chèvres

 

Aujourd’hui, nous sommes donc en moyenne 3.5 UMO pour un effectif moyen  de 100 chèvres, 

250 à 300 L de lait par jour transformés en 6 tonnes de fromages par an.

Ils sont vendus à 85% en direct (ferme et marchés), le restant étant confié à des revendeurs locaux